Géraldine, chouette libraire parisienne.

wfghjk

Chez les Romains, on pensait que les chouettes étaient des sorcières déguisées qui buvaient le sang des enfants pendant la nuit. Ils étaient pas très loin de la vérité.
Quand j’étais encore un petit bout de chou malade, j’ai croisé un jeune garçon à lunettes qui est entré dans ma vie pour ne jamais en ressortir, un certain Harry. 
Plus grande, je suis entrée à l’Université où j’ai étudié l’Histoire avec un grand H, oui oui oui. Maintenant, je peux vous raconter des anecdotes sur la guerre des émeus perdue par les hommes ou sur comment la syphilis est apparue en Europe. Tout un programme.
Je suis entrée à l’école des libraires où j’ai croisé une immense animalerie littéraire à laquelle je me suis attachée. Lectrice de littérature adulte et de sciences humaines, j’ai découvert que la BD était plus intéressante que je ne le pensais et que la jeunesse n’était pas toujours culcul.
Bref, on dit que je suis une chouette un peu élitiste, pas basique, avec un sacré caractère qu’il faut apprendre à manipuler, des goûts extravagants, jamais trop féministe, un peu dictatoriale sur les bords. Âgée de 24 ans mais en faisant 16, je suis une fausse libraire parisienne mais un vrai futur dictateur.

Géraldine, chouette libraire parisienne.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s