Spécial Noël 2016 – La sélection de la ménagerie.

article-noel

A une semaine de la fin de votre calendrier de l’Avent, on sent que Noël est proche. Il fait froid, les gens commencent à manquer de patience dans les magasins et les têtes des libraires se parent de bonnets de Noël tous plus fabuleux les uns que les autres, qu’ils soient lumineux ou juste bruyants. Samedi soir, nous serons pour la plupart attablés autour de mets délicieux, entourés des gens qu’on aime (pas tous) pour des repas qui s’éterniseront pour notre plus grand plaisir (pas toujours). Que vous fêtiez Noël ou pas, la Ménagerie vous a concocté une petite sélection d’ouvrages de saison pour vous accompagner jusqu’au passage à la nouvelle année.

Alors, joyeuses fêtes de fin d’année à tous !

LE NOEL AU PAYS D’HALLOWEEN DE MALICIA :

9782811633226-001-t_1Pour moi Noël rime avec Jack Skellington, le roi des citrouilles sorti tout droit de l’univers enchanteur de Monsieur Tim Burton. Ce film sorti en 1993, a toujours fait parti de mon enfance et restera mon film préféré. De plus il est une références en termes de film d’animation en stop motion (image par image). A l’occasion des fêtes de Noël, les éditions Pika ont sorti une adaptation du film en manga.
L’histoire en quelques mots : Dans la ville d’Halloween, Jack Skellington passe ses journées à mettre tout en œuvre pour que la fameuse soirée d’Halloween soit plus effrayante d’année en année. Cependant, Jack se lasse de toutes ces horreurs et ne rêve que d’une chose : faire une fête qui pourrait changer un peu de la routine dans laquelle la ville s’est enfermée depuis très longtemps. Il part alors à la recherche de nouvelles idées et tombe dans la ville de Noël. Fasciné par cet univers, il ne rêve plus que d’une chose : et si, cette année, les habitants de la ville d’Halloween fêtaient Noël ?
La citation : « Kidnapper l’perce oreille, le j’ter dans un trou et lui chatouiller l’orteil, à le rendre fou. »

L’étrange Noël de monsieur Jack de Jun Asuka d’après le film de Tim Burton, Pika (2016), 176 pages, 8.05€

LE NOEL DES SECRET DE FAMILLES DE GRENOUILLIRE :

9782258133587Rien que le titre donne envie de se rouler en boule sous la couette vous ne trouvez pas ?
L’histoire en quelques mots : Dans le Londres des années 1830 Amy est retrouvé dans la neige bébé, par une jeune fille pas bien plus âgée. Elle deviendra plus tard sa petite sœur et sa fidèle amie. Elle n’aurait pas survécu sans son secours, et aujourd’hui Amy lui a fait une promesse, qui va l’amener dans une quête qui lui révélera bien des secrets. Mais pourquoi autant de mystère ?
Sous forme de quête initiatique, ce petit roman de 500 pages n’est que douceur *.*
La citation : « Nous ne pouvons retenir l’instant. Le temps est comme un fleuve ; il nous emmène sur son courant, plus vite que nous le souhaiterions, bien souvent. »

L’oiseau des neiges de Tracy Rees, Presses de la cité, 500 pages, 21.50€.

 

LE NOEL MAGIQUE DE RACCOON PAM-PAM :

97820706430280-1266161Vous l’avez deviné, pour moi Noël rime avec magie et la magie est bien présente chez Harry Potter. Cette année marque le retour de l’univers du petit sorcier aussi bien en librairie qu’au cinéma avec Les Animaux fantastiques. Depuis l’année dernière, Gallimard sort une version illustrée. Les deux premiers tomes sont disponibles.
L’histoire en quelques mots : Harry Potter est un orphelin vivant chez son oncle et sa tante. Sa vie se retrouve bouleversée quand un géant arrive pour l’emmener à Poudlard l’école des sorciers, car oui Harry est un sorcier et un sacré bon sorcier.
La citation : « Il se crée des liens particuliers lorsqu’on fait ensemble certaines choses. Abattre un troll de quatre mètres de haut, par exemple. »

Harry Potter à l’école des sorciers de J.K Rowling, Folio junior (2013), 311 pages, 8.50 €.

Harry Potter à l’école des sorciers de J.K Rowling illustré par Jim Kay, Gallimard (2015), 245 pages, 39€.

LE NOËL QUI REDONNE ESPOIR DE GÉRALDINE :

9782070668021_1_75Cette année pour Noël, j’ai envie de vous conseiller un roman vieux comme le monde (ou presque) que tout le monde connait à travers ses adaptations ou dans le texte original, je veux parler de l’histoire du célèbre Scrooge de Dickens. C’est un des seuls ouvrages lus dans ma jeunesse qui m’a fait osciller constamment entre quelques frayeurs et une prise de conscience sur plein de choses. En plus d’être une bonne claque derrière le crâne pour Scrooge, c’est aussi un très beau texte, plein de douceur, d’espoir pour l’avenir et qui m’a fait rêver. Et je vous conseille l’édition illustrée par Roberto Innocenti sortie l’année dernière parce que les albums, c’est pas seulement pour les enfants !
L’histoire en quelques mots : Scrooge est un vieil homme égoïste, solitaire et surtout radin. Une veille de Noël, trois spectres s’invitent dans sa maison : l’esprit des Noël passés, l’esprit du Noël présent et l’esprit des Noël futurs. Tout à tour, ils vont emmener l’acariâtre dans un voyage à travers son passé, son présent et son futur, lui montrant des Noël tels qu’ils se sont passés et se passeront. Le vieil homme va-t-il changer sa vision du monde au cours de cette nuit fantomatique ?
La citation : « Si je pouvais agir à ma guise, poursuivit Scrooge avec indignation, chaque imbécile qui parcourt la ville en criant « Joyeux Noël » serait mis à bouillir avec son pudding et enterré avec une branche de houx plantée dans le cœur. Et voilà ! »

Un chant de Noël de Charles Dickens, illustré par Roberto Innocenti, Gallimard Jeunesse (2015), 152 pages, 25€.

LE NOËL CONTES DE FÉES ET FEMMES A BARBE DE DOROTHY CONVENTION : 

15595751_10211196761419348_923674541_oLes fêtes de fin d’année me donnent des envies de vin chaud, de feux de cheminée et de paisibles après-midi à bouquiner. Et en ces périodes où les journées paraissent si courtes et où le temps ne nous invite pas à la balade, j’ai envie de ces histoires dont on en lirait des kilomètres. Un de ces récits où on est toujours content de retrouver les personnages et de passer du temps avec eux. Un livre qui, lorsque l’on en tourne la dernière page, nous fait pousser des soupires d’aisance car entre ses lignes, c’est bien le bonheur qui est au rendez-vous. Et c’est tout ça, et même plus, que nous apporte Linda Medley dans les deux colossaux tomes de sa bande dessinée Château l’Attente.
L’histoire en quelques mots : Vous la connaissez celle de la Princesse qui se pique le bout du doigt avec un fuseau et s’endort pendant 100 ans ? Ensuite, invariablement, le Prince vient à son secours, l’embrasse et réveille tous le royaume. Et puis évidemment, ils vivent ensuite heureux et ont beaucoup d’enfant. Mais une fois la Princesse partie, que devient son château et ses gens ? Et bien c’est ce que nous raconte Linda Medley dans son Château l’Attente. On y découvre qu’une fois la greluche déguerpie avec son beau parti, le château lui est resté sans dirigeant. Certains sont restés pour s’occuper des terres et le lieu est devenu un refuge. Un endroit où des personnes divers et variée viennent y passer un temps, mettant tout le reste entre parenthèse. Et que fait tout ce petit monde au château ? Ils se racontent leurs histoires …
La citation : » tu as promis de continuer ton histoire une fois qu’on aurait débarrassé la table, et ce sont les derniers couverts donc…
– Il faut encore les laver petite impatiente ! Serais tu accro aux histoires ?
– Oui. »

Château l’Attente de Linda Medley, Delcourt (2013), 460 pages, 27€50.

LE NOËL HUMANITAIRE DE TATIANA :

kobane-callingNoël ce n’est pas que les sapins et le Père Noël, c’est également une occasion de se retrouver en famille, d’organiser des goûters entre amis, d’être dans le partage autant entre nous qu’avec nos chers clients. Noël, c’est aussi se souvenir que malheureusement sur Terre, tout le monde n’a accès à ces moments de légèreté et de joie. Je ne vous apprendrais rien si je vous dis que depuis plusieurs années des conflits terribles touchent l’Irak, la Syrie, la Turquie et le Kurdistan. Par contre si je vous demandais ce qui se passe réellement là-bas, nous serions peu à pouvoir y répondre. Heureusement, Zerocalcare est là !
L’histoire en quelques mots : Auteur populaire italien, habitué au format blog, Zerocalcare apprend qu’une partie des kurdes syriens ont formé un nouvel état fondé  sur une démocratie participative, avec respect de la parité homme-femme, des croyances religieuses etc. Cet état, le Rojava, se situe dans la fameuse région de Kobané. Quelques années après sa proclamation d’indépendance, la zone est envahie par les forces de Daesh. Kobané résiste de long mois grâce notamment à ses forces militaires mixtes kurdes, mais elle finit par tomber. C’est à ce moment que notre cher auteur décide d’en savoir plus sur ce qui se passe réellement, à la seule différence qu’il ne va pas se fier aux journaux occidentaux, mais préférer se rendre directement sur place en passant par des missions humanitaires. Zerocalcare va aller à deux reprises dans la région, une première fois pendant le siège de Kobané par Daesh et une deuxième fois lors de sa libération.
La plus grande qualité de cette bande dessinée c’est l’honnêteté intellectuel de son auteur. A aucun moment il ne prétend comprendre exactement ce qui se passe, à aucune moment il ne cherche à faire une quelconque morale. Il nous rapporte simplement ce qu’il a vu, les témoignages recueillis, son ressenti personnel et explique toutes les zones d’ombres qu’il peut avoir sur cette situation. Cet album d’une grande empathie, nous touche par sa sensibilité, les pointes d’humour apportés par l’auteur qui permettent de désamorcer les moment les plus durs. En conclusion nous avons un récit juste, équilibré, et unique !
La citation : boum_0

Kobané Calling de Zerocalcare, Cambourakis (2016), 269 pages, 23€.

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s