Parce qu’on peut être ET une princesse ET une warrior.

En ce jour, je vais vous parler de « jeunesse » mais d’une façon différente. Je vais vous parler d’albums qui changent, qui sortent des sentiers tout tracés des ouvrages de ce genre, des albums qui m’ont fait rire et m’ont donné envie de les faire lire à tout pleins d’enfants.

Plus que des albums « pour filles », ce sont des ouvrages pour la jeunesse drôles, colorés, avec des histoires qui enchanteront petits et grands quelque soit leur âge. J’en ai sélectionné trois qui sont mes  chouchous, ceux que je voudrais pouvoir conseiller tous les jours à tous mes clients. (Blanche neige et les 77 nains reste ma meilleure réussite avec ce client revenu pour en acheter un second exemplaire pour sa fille après l’avoir offert à sa nièce).

61l7fgw2-vl

Il était une fois… quelque part au fond des bois une jeune femme chassée de son royaume et recueillie par pas moins de 77 nains. 77 nains qui veulent tous leur petit déjeuner en même temps, une histoire différente chaque soir et surtout, qui ne font pas grand-chose pour l’aider. Au bout d’un moment, elle dit stop et… je vous laisse découvrir. Un album jeunesse ultra coloré, hyper drôle, punchy. C’est aussi une jolie façon de montrer que les filles sont des princesses, pas des bonniches et qu’elles ont le droit de dire stop.

Blanche-Neige et les 77 nains de Davide Cali et Raphaëlle Barbanègre, Talents Hauts éditions (2016), 15€.

51sxbecoil

Il était une fois… une princesse, héritière d’un beau royaume que ses parents voulaient marier mais elle n’était pas très d’accord avec ça. De nombreux princes de tous les royaumes voisins vinrent lui faire la cour, aucun ne l’intéressait ! Son attention revint à l’arrivée d’une… fée. Un tout petit ouvrage, disponible seulement en poche, avec de mignonnes illustrations. Une histoire pour aborder le thème de l’homosexualité avec les enfants en douceur qui vaut bien mieux que tout un florilège d’ouvrages plus sérieux.

La princesse qui n’aimait pas les princes de Alice Brière-Hacquet et Lionel Larchevêque, Actes Sud éditions (2014), 4,95€.

815el8synelIl était une fois… Carméla, une petite poule qui ne voulait pas passer sa vie à pondre et préférais aller voir le monde. Un jour, elle décide de quitter le poulailler pour tenter l’aventure. Commence alors un périple jusque de l’autre côté de la mer où elle croisera Christophe Colomb, des poules rouges et surtout, Pitikok, le petit coq rouge. Premier tome de la série des P’tites Poules, il est passionnant et c’est une première lecture que je propose très souvent aux plus jeunes. Des personnages féminins et masculins en nombre égaux qui sont tous un peu badass.

La petite poule qui voulait voir la mer de Christian Jolibois et Christian Heinrich, Pocket Jeunesse (2010), 10,70€.

Une petite bibliographie dans laquelle vous pourrez piocher selon vos envies et/ou vos besoins :
Rebelle au bois charmant de Claire Clement-Gery et Karine Bernadou, Milan éditions (2016), 9,90€.
La princesse et le poney de Kate Beaton, Cambourakis (2015), 14€.
Extra doux de Mac Barnett et Jon Klassen, Milan éditions (2014), 9,90€.
Même les princesses pètent de Ilan Brenman et Magali le Huche, Glénat (2015), 11€.
La révolte des cocottes de Adèle Tariel et Céline Riffard, 400 coups éditions (2011), 12,50€.
Je suis une fille de Yasmeen Ismail, Milan éditions (2015), 12,50€.
Marre du rose de Nathalie Hense et Ilya Green, Albin Michel Jeunesse (2009), 11,50€.
Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon de Christian Bruel, Anne Bozellec et Anne Galland, Thierry Magnier éditions (2014), 16,50€.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s