La guerre, Irena et les tout-petits

Décret du 26 avril 1943 : Tout polonais qui, sciemment aide d’une façon ou d’une autre un juif à s’échapper du quartier juif sera exécuté sur le champs et sans autre forme de procès.

9782344013632-l

Dans nos premiers cartons de nouveautés de ce mois de janvier, nous avons reçu Irena : Le Ghetto paru dans la collection “Tchô!” des éditions Glenat. Au scénario un duo d’auteurs : Séverine Tréfouël qui a participé entre autre à l’adorable aventure d’Ocelot, un “gros chat” perdu sur les toits de Paris, ainsi que le très productif Jean-David Morvan. Il n’est autre que le créateur du désormais incontournable Sillage même si je l’admire surtout pour Zorn et Dirna (insérer petits cœurs ici) : L’histoire étonnante de deux enfants pouvant donner la mort dans un monde où elle n’existe plus et où les âmes tourmentées se glissent dans le premier corps venu. Véritablement une série à part dans le monde de la bande dessinée de fantasy.
Enfin au dessin David Evrard dont la principal série est Max et Bouzouki bien connu des plus jeunes pour la bande dessinée comme pour le mensuel.

En trois tomes (seul le premier est sorti), cette bande dessinée nous raconte l’histoire vraie d’Irena Sandlerowa, résistante et militante, qui sauva 2.500 enfants juifs durant la Seconde Guerre mondiale en Pologne. Sauvée elle même in-extremis par l’association humanitaire pour laquelle elle travaillait – après des jours de torture – elle demeura handicapée le restant de sa longue vie, puisque elle nous a quitté en 2008 à l’âge de 98 ans.

Et bien je dois dire que c’est un titre particulièrement fort même lorsque l’on connaît l’histoire d’Irena.

J’avoue que je ne savais pas trop à partir de quelle classe on entendait parler de la Seconde Guerre mondiale et ses horreurs chez les plus jeunes. Après avoir retourné les Internets (et surtout posé la question sur les réseaux sociaux), il s’avère qu’à l’occasion de parcours culturels, les CM1-CM2 abordent les guerres mondiales. Et cela correspond avec mon vécu en librairie puisque nombreux sont les enfants qui désireraient, à 8/10 ans, en savoir un peu plus sur cette période de l’histoire sans que nous ayons trop de titres à leur proposer. Il est possible qu’il y ait plus de romans abordables à cet âge sur le thème et que ce soit les images qui passent moins facilement auprès des plus jeunes.

Dans Irena j’ai trouvé que la violence, bien présente et nécessaire à la compréhension de ce qu’il se passe, était représentée avec finesse et justesse. Ceci évidemment grâce à un scénario bien composé mais également à un dessin judicieusement choisi avec le petit côté Peanuts (Snoopy) de ses personnages à gros nez.

15894921_10211364414050559_994799017654873559_n


J’ai trouvé également qu’il était très à propos de sortir un album de cette trempe à l’heure actuelle pour deux raisons.
La première est que faire un portrait de femme forte, une héroïne historique, est toujours une bonne idée. En ce moment, on voit beaucoup d’ouvrages du type (souvent très bons) sur le thème et c’est sympa d’étirer cette offre éditoriale dans des publications ouvertes aux enfants.
La seconde est à mettre en parallèle avec notre actualité. Parler de la vie dans les ghettos de Varsovie en 40 et des actions qui ont été menées par les gens qui prenaient conscience de l’horreur que vivaient des gens brisés par une guerre et considérés comme moins que des animaux… c’est plutôt une bonne façon d’éveiller les consciences. Là aussi c’est toujours une bonne chose de mettre en lumière le courage et la générosité qui peuvent naître des plus infâmes situations.

Alors on en parle ou pas de la guerre à nos tout-petits ?

Irena, tome 1 : Le Ghetto de David Evrard  Jean-David  Morvan et Séverine Tréfouël, Editions Glenat (2017) 14,95€

Dorothy Convention.

dorothy-convention

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s