Power Club – Alain Gagnol

1507-1.jpg

Demain, une société privée découvre le moyen de donner des super-pouvoirs (tous à la fois) aux hommes :

une nouvelle ère est née. Les super-héros existent.

Seuls les plus riches peuvent y avoir accès et s’offrir le droit de devenir une légende. Ce sont des vedettes internationales, devenues des machines à sous. Tout le monde se les arrachent, en rêvent, les idolâtrent et les envient. Les médias sont monopolisés et les publicités se battent pour bénéficier de leur droit d’image.

Le Power club est né.

Vient maintenant Anna, jeune lycéenne, plongée dans ce monde, avec un mépris pour toute cette médiatisation. Elle souhaite simplement vivre sa vie, loin de tout cela. C’est sans compter sur ses parents qui lui offrent un cadeau exorbitant et bien extravagant pour ses 18 ans.

J’ai ouvert ce livre, en pensant à un simple roman avec une nouvelle histoire classique de super-héros (encore !). Et bien :

quelle surprise !

C’est tout autre chose, et je me suis régalé rien que pour cela. C’est une quête initiatique, une enquête (suspense !), une critique de la société, et des super-pouvoirs qui ont des super-pouvoirs (mais qu’est-ce qu’elle raconte ?). Malgré quelques passages un peu précipités à la fin, j’ai envie de dire :

c’est que du bonheur !

Il est difficile pour moi de vous en parlez, j’ai trop peur de vous en dévoilez trop (ça serait vraiment dommage !). On se fait toujours des dénouements prédéfinis, on imagine toujours ce qu’il va se passer lorsqu’on lit un livre. La vrai point fort de ce roman, c’est la manière dont l’auteur, réussi par un tour de force, à nous surprendre à chaque fois (et on ne s’ennuie jamais !).

La deuxième chose que j’ai vraiment appréciée, c’est qu’il n’y a pas d’histoire d’amour dans ce premier volume, et c’est vraiment génial de pouvoir faire connaissance avec le personnage principal, et de pouvoir prendre vraiment le temps, de la connaître et de l’apprécier ( surtout qu’elle a du caractère et du charisme !)

Voilà je ne vois vraiment pas ce qui peut vous retenir maintenant alors:

À vos lunettes !

Power Club : L’apprentissage de Alain Gagnol, Syros (2017), 496 pages, 17,95€.

Grenouillire, libraire des champs.

mascotte-grenouillire-modif2

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s