Le vieux qui lisait des romans d’amour – Luis Sepùlveda

51dlyxxpv2l-_sx195_

El Idilio, petit village au cœur de l’Amazonie voit sa tranquillité perturbée alors que les indiens Shuars retrouvent un homme mort près de la rivière Nangaritza. Antonio José Bolivar, nommé le vieux par l’ensemble du village, dévoile le mystère de la mort de cet homme. Une panthère l’aurait tuée pour venger la mort de ses petits ultérieurement assassinés par ce dernier. Recruté par le Maire du village pour partir à la recherche de cette panthère, Antonio José Bolivar se voit dans l’obligation de quitter ses romans d’amour qu’il aime tant. En effet, ce septuagénaire connait la forêt amazonienne comme sa poche. Après quarante années de vie au milieu des indiens Shuars, il s’est réfugié dans une cabane de bambou où il peut s’adonner à ses lectures amoureuses. S’ensuit une chasse à mort où à la fin la frontière entre le prédateur et la proie n’est plus aussi claire.

Luis Sepùlveda nous entraîne dans une ambiance où la forêt amazonienne est maîtresse et où la nature reprend ses droits. On s’imagine les paysages magnifiques qui en ressortent et on se plonge sans traîner du pied dans la vie pleine de candeur et de légèreté de ce vieil homme. Moi qui n’avais encore jamais lu de livre d’un auteur chilien, je me suis vite laissé embarquer dans cette lutte triste mais également pleine de tendresse. Ce roman est à lire d’une traite bien évidemment.

Luis et Antonio on tous les deux compris que la lecture était un remède contre la vieillesse. A méditer…

Le vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepùlveda, Points (1989), 121 pages, 5,00€.

Malicia, petite perruche des îles bretonnes.

dav

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s