Le Petit Loup rouge – Amélie Fléchais

Nous connaissons tous L’histoire du Petit Chaperon rouge. Le célèbre conte empreint de morale. Nous avons sûrement eu l’opportunité de lire ou d’entendre certaines adaptations de celui-ci.

Amélie Fléchais nous propose sa propre version de la célèbre histoire, en inversant les rôles des protagonistes principaux, apportant ainsi une toute autre dimension au récit.

Voici, l’histoire du Petit Loup rouge.

81Rw0ppphZL

Un petit loup habillé de rouge doit apporter un lapin à sa grand-mère édentée, trop âgée pour chasser elle-même. La maman louve met en garde son petit contre le dangereux chasseur et sa fille habitant le bois.

Le petit loup va oublier sa mission et délaisser le sentier pour se fondre dans la foret. Totalement perdu, celui-ci commence à pleurer. Ainsi vient à sa rencontre, une petite fille au sourire angélique et aux cheveux blonds. Elle va emmener notre compagnon chez elle pour qu’il soit en sécurité, lui promettant en retour tous les lapins grassouillets qu’il pourrait désirer.

Comme on peut s’en douter, cette radieuse enfant n’est que la fille du chasseur qui ne souhaite que la mort de la famille du petit loup rouge. Elle raconte au petit loup d’où vient cette haine : sa meute serait à l’origine de la mort de sa mère.

Heureusement Papa Loup arrive à temps et sauve son petit. Comprenant qu’il a besoin de réponse, il lui raconte une toute autre version.

La maman de la petite fille aimait danser la nuit en compagnie des fauves. Elle les aimaient tellement qu’elle leur cousait de beaux manteaux. Mais vient un jour où son mari pris de panique à la vue de sa femme au milieu des loups, fit feu et la tua par mégarde.

Rongé par la culpabilité et le remord, il vit seul avec sa fille qu’il élève dans la haine des animaux.

Qui raconte la vérité et qui ment ? Le père loup ou le père homme ? Dans tous les cas, chacun le fait pour servir un but commun : sauvegarder l’innocence de sa progéniture et son statut de parent idéal.

lePetitLoupRouge_pl3

Le dessin d’Amélie Fléchais est somptueux, les couleurs sont chatoyantes et laisse place à son univers féerique et enchanteur. Il est composé de détails enrichissants qui laisse le lecteur se fondre dans les décors. Les mots se lient avec les illustrations et apportent une touche d’élégance et de poésie. Ce qui fait de cette harmonie un met délicieux que l’on peut déguster à maintes reprises !

Amélie Fléchais est illustratrice-auteure de bande dessinée et album jeunesse. Elle travaille également pour l’industrie de l’animation en tant qu’artiste de développement visuel. Elle fait partie d’un collectif nommé Les femmes poulpes avec l’artiste Rozen Bothuon.

Elle a publié trois livres: Chemin perdu , Le Petit Loup Rouge et L’Homme Montagne. Que je vous conseille fortement !

Pourquoi avoir choisi ce livre ?

J’ai toujours été une girafe friande de contes et légendes. Ce qui m’a tout de suite plu avec Le Petit Loup rouge, c’est cette envie de découvrir un univers où l’animal n’est pas méchant. A défaut d’aimer les humains et d’idolâtrer leurs inventions… Mes confrères girafes se retrouvent souvent dans des cirques et au quand bien même elles sont gentilles ! Enfin un livre qui dénonce la véritable cruauté des singes évolués.

Le Petit Loup rouge, Amélie Fléchais, Ankama (2017), 80 pages, 15€90.

Sisi Jely, libraire dévoreuse de livre.

girafe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s