L’installation de la peur de Rui Zink

Un pays, une maison, une femme. Deux hommes frappent à la porte, ce sont deux techniciens envoyés par l’Etat afin d’installer la peur dans les foyers du pays. La femme se précipite dans la chambre afin de cacher son fils avant de leur ouvrir. Pénètre alors un duo formé d’un individu petit, élégant et beau parleur et d’un second grand et robuste, plus gros bras qu’intellect. Ils vont s’efforcer pendant plusieurs heures d’installer la peur, décrétée d’utilité publique afin de maintenir la paix sociale dans le pays. S’ensuit des discours plus anxiogènes les uns que les autres, cherchant à faire ressortir nos frayeurs les plus intimes… mais cela sera-t-il efficace ?

installation peur

Rui Zink, professeur de littérature portugaise et auteur de nombreux romans, nous propose une terrifiante illustration de l’utilisation du discours de la peur dans nos sociétés. Cette installation se fait notamment à travers des dialogues à bâton rompu entre les deux techniciens, qui laisse peu de place à la réflexion et au recul sur les propos tenus :

– Mieux vaut attaquer les vieux.
– De toute façon c’est leur faute.
– C’est pour payer leurs retraites que l’économie s’effondre.
– Ils sont pires que les immigrés.
– Ceux-là, au moins ils travaillent.
– Ils volent nos emplois mais ils travaillent.
– Et puis de toute façon, ils volent les emplois dont, même morts, nous ne voudrions pas.
– Voilà.
– L’inconvénient, c’est quand les immigrés en veulent encore plus.
– Quand ils se mettent à vouloir les emplois que même mort, nous voulons.

extraits p.113

Viennent se rajouter aux dialogues des histoires dignes des faits divers les plus glauques. Une agression à son domicile, la peur du rejet chez l’enfant, un quartier laissé à l’abandon ou encore la terrible loi du marché menaçant tous nos biens… La peur ainsi installée devrait nous servir à prévenir tous ces dangers… mais elle ne fait que nous manipuler et étouffer toute volonté de protestation et de remise en cause du pouvoir en place.

En lisant ce livre, vous aurez sûrement l’impression d’avoir déjà entendu ces histoires quelque part… à la télévision ! Ou lu… dans les journaux ! La grande force de cet ouvrage est de faire un panorama de toutes ces informations angoissantes qui nous maintiennent sous contrôle.

Cependant l’auteur y diffuse un humour caustique qui permet d’avoir, cette fois-ci, le recul nécessaire pour se rendre compte de l’incohérence des propos utilisés.

En ces temps troubles, où l’on nous agite le spectre de la faillite et le repli sur soi, je pense qu’il est important de lire ce genre d’ouvrage qui nous ouvre l’esprit et nous fait prendre conscience du monde qui nous entoure.

Alors n’ayez pas peur de vous lancer !

L’installation de la peur de Rui Zink, Agullo éditions (2016), 176 pages, 17,50€.

Tatiana, petit chat libraire

14256625_10209391661685091_713500791_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s