Un nouveau jour se lève.

En ce merveilleux lendemain d’élections présidentielles françaises,
notre ménagerie a décidé de vous faire un sélection d’ouvrages feel good.

Se sont des ouvrages drôles, sans prise de tête, ou tout simplement des livres qu’on aime lire au soleil, étalé sur une serviette, à la plage ou dans un parc. On s’est creusé les méninges, on a farfouillé pendant de longues minutes dans nos bibliothèques pour trouver LES titres qu’on voulait vous présenter, on a réfléchi à s’en cramer les neurones pour trouver LA tournure de phrase qui vous ferait vous dire « Ce livre, il me dit bien ».

Et vu qu’on est une ménagerie toute désordonnée,
aucun d’entre eux ne se ressemble
et vous en aurez pour tous les goûts !

18406377_10212566464181061_224391825_o

UN TRÈS CHOUETTE WEEK-END SELON GRENOUILLIRE :

Quoi de mieux qu’un long week-end de trois jours ensoleillé pour lire ce petit roman de 250 pages au titre prometteur ? La couverture donnera surement des idées d’activité à quelques-uns d’entre vous.téléchargement.jpg
L’histoire en quelques mots : Henry jeune garçon de treize ans va faire les dernières courses pour la rentrée scolaire. Accompagné de sa mère et sous une chaleur suffocante, ils vont faire une rencontre qui va marquer et changer leur vie (à vous aussi cher lecteur !) : un prisonnier blessé et en cavale, va sous la contrainte leur demander des soins et un hébergement… Un roman palpitant, raconté avec douceur par le jeune Henry.

La citation : « – Je croyais que vous nous reteniez prisonniers. Qu’est-ce qu’il se passera si ma mère ou moi on file pendant que vous aurez le dos tourné ?
– Et bien, ce sera votre vraie punition. Vous devrez retourner dans le monde. »

La petite anecdote qui va bien : J’ai découvert ce livre et Joyce Maynard grâce à l’adaptation de son roman, Last days of summer avec Kate Winslet (libraire en carton !) que je vous conseille aussi fortement !

Long week-end de Joyce Maynard, 10/18 (2011), 250 pages, 7€50.

UNE RELATION MAGNIFIQUE QUE NOUS FAIT DÉCOUVRIR MALICIA :

9782253157731-TL’histoire en quelques mots : Tom est un petit garçon de 11 ans. Il vit avec sa mère Joss dans un vieux mobil-home pas très en forme. Il fait de son mieux pour que lui et sa mère s’en sortent le mieux possible dans la vie. En effet, Joss est au chômage et a eu Tom très jeune. Ils ont du mal à joindre les deux bouts et la cohabitation est parfois un peu difficile entre les deux protagonistes. Se comportant plus comme une grande sœur que comme une maman, Joss ne se comporte pas souvent comme une adulte responsable. Tom est parfois obligé de prendre la place de parent dans cette relation. Pour aider au mieux ce petit foyer, il vole sans remords les potagers des voisins d’à côté pour pouvoir se nourrir. Lors d’une partie de chapardage, il entend des gémissements venant de la maison voisine. Madeleine, une vieille dame, est allongée par terre et semble blessée. Il décide d’appeler le Samu. Madeleine s’est cassée le col du fémur et va avoir besoin d’aide pour s’occuper de sa maison et de son jardin. Une relation tendre et émouvante va alors se créer entre Tom et cette vieille femme peu commune.

La citation : « Il ne fallait pas pleurer, petit homme. Tu vas t’user les yeux pour rien. Elle, elle avait pleuré toute sa vie comme une madeleine. Et tout ce que ça lui avait rapporté, ça avait été des yeux tout délavés et un prénom de gâteau ! »

La petite anecdote qui va bien : A lire au bord de l’eau ou lors d’un pique-nique sous le soleil.

Tom, petit Tom tout petit homme, Tom de Barbara Constantine, Livre de Poche (2010), 224 pages, 6.10€.

CONSEIL DU PETIT CHAT, FAITES L’AMOUR PAS LA GUERRE:

1540-1« Ils vécurent heureux, et eurent beaucoup d’enfants. »

Tout le monde connait cette phrase qui clôture les contes de fées de notre enfance. Mais avant de les avoir, il faut les faire ! Et ce n’est pas si simple que ça, même pour les princes et princesses.

C’est dans l’intimité de nos héros de jeunesse que Benjamino Caldo, cousin caliente de Benjamin Chaud, nous invite. à travers des illustrations colorées et pleines d’humour. On sourit, on grimace, on rougit face aux situations lubriques imaginées par l’auteur : le loup dans le lit de la grand-mère, une soirée chez Blanche-Neige et les sept nains, un joueur de flûte (ou deux ?) etc. Il ne vous donnera pas la recette miracle pour atteindre l’extase, mais soyez sûr qu’il vous fournira quelques idées =)

La citation :

•ContesDeFesses2

La petite anecdote qui va bien : A lire où l’on veut avec qui on veut 😉

Contes de fesses de Benjamino Caldo, Hélium (2017), 32 pages, 9.90€.

SISI JELY : »POUR LA PAIX, IL FAUT SAVOIR RAISONNER »

Mildiou ? Mais qu’est ce que c’est que ça ?
Mildiou ? Vous voulez dire la feuille de vigne parasitée par des micro-organismes omycètes rattachés au règne des Chromista ? (En gros des gros champignons puants qui tuent des gens…).
NON pardi !!!
Je VOUS parle de Mildiou, LA fameuse BD de Tromdheim qui est enfin rééditée !

719nmWnvtML._AC_UL320_SR242,320_

Mildiouc’est le récit d’un petit lapin qui se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment. Au début de l’histoire c’est la révolution contre Mildiou (le méchant ou le gros champignon ! pour ceux qui  pensent aux vignes !)

le tyran sort affronter le peuple, épée à la main, mais personne n’ose le défier en duel. Bousculé par les autres, mis en avant par la population : ce lapin va devoir affronter ce despote. Il va être victime d’une course poursuite qu’il ne voulait pas. Il va passer son temps à résonner Mildiou afin que personne ne soit blessé tout en sautant partout MAIS … sans succès.

Une bande dessinée de cape et d’épée drôle, interminable, ironique, étonnante, cocasse…

Une citation : 

« – Vous reculez comme un couard, Monsieur. N’êtes-vous pas suffisamment gentilhomme pour recevoir mon gant ?
– En tout cas, je ne suis pas suffisamment idiot pour accepter de me prendre une baffe. »

Dectot06-603d2

La petite anecdote qui va bien : A lire isolé dans un champ pour plus de réalité (ou dans un château, mais ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir ça sous la main).

Mildiou de Trondheim, association (2017),13 €

SE PLONGER DANS UN LIVRE SUR LES LIVRES AVEC RACOON PAM-PAM :

9782290110225, 0-3273051Sarah habite en suède, Amy aux Etats-Unis. Leur point commun : leur amour des livres.
S’en suit un échange épistolaire qui dure 2 ans.
Après un échec professionnel, Sarah se décide enfin à rendre visite à son amie.
Malheureusement, à son arrivée, elle apprend la mort d’Amy.
Celle-ci se retrouve perdue dans la petite ville, qui est bien décidée à l’accueillir malgré tout. Enfin presque tout le monde. Pour la première fois, elle se fait des amis. Avec l’aide de quelques habitants, elle décide d’ouvrir une librairie avec les livres qu’Amy aimait tant. Pour Sarah et les habitants c’est une renaissance.

Mais son visa de trois mois expire, que ferons ses amis pour qu’elle reste ?

La citation : « Parfois, je ne désire qu’un chalet dans la forêt, en compagnie de livres, déchargée de toutes ses obligations étranges que nous autres êtres humains nous imposons les uns aux autres et à nous même. »

La petite anecdote qui va bien : un livre qui donne envie de lire … d’autres livres !

La bibliothèque des cœurs cabossés, de Katarina Bivald, J’ai Lu, (2016), 8€

SUIVEZ LE LIBRAIRE AU GRANDES OREILLES SUR LA ROUTE DU BIEN ETRE : 

L’histoire en quelques mots : 

Le bonheur attend parfois au coin de bienbubus étranges chemins : Quand Clémentine se retrouve délaissée par ses compagnons de
méditation dans une épicerie isolée en pleine montagne, elle ne s’attend pas à ce que ce séjour accidentel loin de tout lui apporte autant. Elle y fait de belles rencontres qui vont lui ouvrir les yeux : Apres tout, le verre est peut être définitivement à moitié plein.
Ce récit, des plus reposant, est parcouru de ravissants contes philosophiques qui sont autant de petits bonheurs à emmagasiner.

Une véritable leçon de vie sur comment trouver le bien être au sein du quotidien.

Une citation : 

lebus002

 La petite anecdote qui va bien : Une cliente qui était venue pour acheter un cadeau pour une de ses amies qui n’avaient pas la forme, est repartie avec ce petit bijou sous mes conseils. Quelques jours plus tard, elle revenait me demander deux autres exemplaires : son amie était conquise et lui en conseillait la lecture ! Le bonheur se partage.

Le jour où le bus est reparti sans elle , de Beka, Marko, M. Cosson, Bamboo, (2016), 15€90

Et vous ? Vous nous en parlez de vos livres chouchous ?
Ceux qui font du bien a la tête et au cœur ?
Que vous offrez a tour de bras ou que vous avez déjà lu trois fois ?
Faites nous rêver …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s