L’histoire romancé avec Ruta Sepetys

Il est toujours difficile de parler des livres qui nous ont marqués. Il était important pour moi de vous parler de Ruta Sepetys. Son travail est gigantesque et chaque mot est chargé de témoignage et d’Histoire.

Le-Sel-de-nos-larmes.jpg

J’ai découvert l’auteur en lisant Le sel de nos larmes son dernier roman. On suit quatre adolescents de nationalités différentes avec un seul espoir : atteindre un navire pour fuir la guerre, le Wilhelm Gustloff…

Le 30 janvier 1945, il sombre. En entraînant six fois plus de victimes que le Titanic.

C’est un roman bouleversant. Ce qui m’a réellement pris aux tripes, ce sont les notes de l’auteur à la fin. Pendant trois ans, Ruta Sepetys va faire des recherches et recueillir des témoignages. La force de ses romans provient de là. Elle utilise la fiction pour raconter l’histoire avec un grand H. Comme elle le dit ce n’est pas son histoire : c’est la leur, la nôtre…

51wkZhulJPL._SX195_.jpg

J’ai ensuite enchaîné directement avec Big Easy. Josie a 17 ans et est la fille d’une prostituée. C’est ce qui la définit partout. Elle va se battre pour réussir sa propre vie, casser une image et grandir. C’est toute une époque qui est dépeinte : La Nouvelle-Orléans dans les années 1950.

Ruta Sepetys est lituanienne. Douze membres de sa famille ont été déportés par l’Armée rouge pendant la Seconde Guerre mondiale. Chaque famille lituanienne peut raconter cette histoire. Elle a fui son pays avec ses parents pour l’Amérique.

À l’école, on lui a demandé une fois si le fait d’être lituanienne se soignait. Alors elle a voulu nous raconter. Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre, est son premier roman. Et quelle claque !

ruta-sepetys-ce-quils-nont-pas-pu-nous-prendre.jpgLina est embarquée en pleine nuit et en chemise de nuit par les forces de l’ordre. Son père a disparu. Avec sa mère et son petit frère, ils vont être déportés au fin fond de la Sibérie dans des trains à bestiaux. Quoi qu’ il arrive, elle a décidé de se battre !

Ce roman est, à nouveau, porté par les témoignages. Des historiens mais aussi des psychologues ont été interrogés. C’est un livre à une plume, mais à plusieurs voix. Il a été édité dans 42 pays et a obtenu de nombreux prix.

Ce sont des œuvres colossales que Ruta Sepetys nous offre. Ces récits écrits avec le cœur, c’est le cri de tout un pays, d’une nation, d’un monde face à l’Histoire. Malgré l’horreur des sujets, l’espoir demeure toujours.

C’est le pouvoir des mots de Ruta Sepetys. L’espoir. Elle veut faire reculer l’ignorance et raconter pour ne pas oublier.

Vous ne pourrez qu’être touché et ému par l’histoire de Lina qui se bat pour survivre, par Josie qui veut faire tomber les préjugés et par nos quatre réfugiés qui souhaitent juste un bout de paix.

L’auteur vient de signer un contrat pour adapter Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre et Le sel de nos larmes au cinéma (elle me l’a confié elle-même :p). Je suis ravie que ces histoires puissent toucher un plus large public. Et j’ai hâte de lire son prochain roman.

IMG_20170601_113836.jpg

Ces livres m’ont marquée, m’ont fait grandir, m’ont fait avancer,
m’ont fait devenir meilleure.

Alors un conseil, lisez un de ses romans, ou tous ses romans,
prêtez-les, parlez-en,
et surtout n’oubliez pas…

 

Le sel de nos larmes, Gallimard jeunesse (2016), 16€50

Big Easy, Gallimard jeunesse (2016), 8€15

Ce qu’ils n’ont pas pu nous prendre, Gallimard jeunesse (2015), 7€75

Grenouillire, libraire des champs

mascotte-grenouillire-modif2

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s