En vous souhaitant un bel été avec Zidrou et Jordi Lafebre

Et donc voici l’été. Les vacances pour certains, les jobs d’étudiants pour d’autres. Un peu de temps pour soi ou peu de temps mais que l’on a envie d’utiliser agréablement. Pourquoi  ne pas plonger le nez dans une bande dessinée légère comme une brise de bord de mer et craquante comme un bon cône framboise passion avec un peu de chantilly dessus. Aujourd’hui je vous propose de faire un détour chez votre libraire le plus proche, en allant chercher un melon sur le marché ou un de ces éternels paréo aux motifs indiens, pour vous procurer la saga Les Beaux Étés. Déjà trois tomes de sortis à partager avec toute la famille.

les-beaux-etes-tome-2-la-calanque-zidrou-lafebre-autostop1

Les Beaux Étés nous racontent les vacances estivales de la famille Faldérault. A chaque tome, son époque, ses cavalcades de petites gambettes dodues, ses trajets en 4L rouge “vers le sud !” et tous les rituels observés par cette charmante famille chaque année. Deux trois ou quatre enfants, des petits et parfois des préadolescents ; Des histoires de vacances qui sentent bon les frites, le sable, les peaux qui ont pris le soleil et l’eau douce des petites rivières cachées.

Le tome 1 se déroule en 73. Pierre est à deux doigts d’enfin se réaliser dans son métier : il est dessinateur de bande dessinée. Mais pour ça, il doit travailler plus que de raison. Mado a bouclé les valises, les enfants trépignent dans l’escalier et un petit livreur attend les dernières planches. Voilà la touche final, on est parti ! Mais la carrière houleuse de Pierre et les longues heures qu’il lui concède usent petit à petit sa famille. Heureusement “Cap au sud ! ”, il est temps de prendre soin de soi et des siens à coup de longues heures de sieste et de baignade.

Dans le tome 2, on remonte le temps : 1969. Le petit dernier n’est pas encore né et Pierre travaille sur les pages d’un western qu’il aurait dû rendre quelques jours avant. Le temps de prendre un dernier café avec Pépé Buelo et les voilà partis pour les calanques. Mais attention : le chemin c’est déjà les vacances ! Il faut savoir profiter de chaque instant…

Le tome 3 nous fait remonter le temps. Nous sommes en 62 et devinez qui la famille attend pour partir pour les toutes premières vacances des petites ?  Pour remercier les parents de Mado de leurs avoir offerts la formidable 4L rouge “Mam’zelle Estérel”, Pierre leur a proposé de partir avec eux en vacances. Alors Yvette-La-Parfaite et Gros-Papi font parti du voyage ! La petite famille passe de déconvenue en déconvenue et jure qu’on ne l’y reprendra plus. Mais quand même, c’est la famille…

Résultat de recherche d'images pour "les beaux étés tome 3"

Quel bonheur de suivre les aventures des Fédérault au travers du temps ! Impossible de ne pas se prendre d’Amour pour eux : lorsque l’on lit un de ces albums, on veut tous les lire. Ils vous rappelleront des souvenirs d’enfance, ou vous donneront envie de faire de belles virées en famille.

les-beaux-etes-tome-2-la-calanque-zidrou-lafebre-gainsbourg1

Nous devons cette petite bulle de félicité tendre au scénario du très prolifique Zidrou. Auteur , entre mille autres titres, du diptyque L’adoption avec Arnaud Monin au dessin dont le deuxième tome est actuellement dans les nouveautés sur les tables de vos libraires (généralement avec une pastille coup de cœur). Zidrou est un scénariste impayable pour nous offrir des récits de vie légers et touchants. Il sait faire vibrer avec délice la petite corde sensible de la nostalgie et des bons moments ; celle du bonheur procuré par une vie parfaitement imparfaite.

Jordi Lafebre est un auteur espagnol que l’on connaît déjà pour avoir accompagné Zidrou sur des titres tel que La Mondaine ou Lydie. Mais son dessin n’a jamais été aussi pétillant, vivant, coloré, acidulé que pour les albums des Beaux étés. Les visages y sont très expressifs et les décors fourmillent de détails ; on ne se lasse pas de sourire aux facéties de toutes ces bouilles rondes et rigolardes avec une mention spéciale pour la scène de Nicole et des douaniers français du tome 3.

beaux-etes-1-cap-sud-zidrou-jordi-lafebre-L-sF0a9u

Inutile d’en dire plus si ce n’est que vous pouvez dévorer, offrir, partager les tomes de cette sublime série dans l’ordre qu’il vous plaira. Une attention particulière pour les années 70 ? Jetez vous sur le premier. Une envie de voir Marseille, le second est pour vous. Une passion pour les jolies voitures, c’est Mamz’elle Estérel qu’il vous faut. Mais de toutes façons, vous finirez par avoir envie de tous les lire et de patienter avec nous les prochaines aventures des Fédérault.

Je vous laisse là, vous savez quoi faire pour parfaire une fin d’après-midi au soleil
avec quelques tranches de pastèque et un bon verre de muscat…
et des glaçons n’oubliez pas les glaçons !

Je vous souhaite un merveilleux été rempli de bonnes lectures !

Les Beaux Étés (Trois tomes), de Zidrou et J. Lafebre, Dargaud, 56 pages, 13€99.

Dorothy Convention

dorothy-convention

Publicités

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s