Super-héros ou Zombie?

45901.jpg

Octobre est le mois parfait pour vous parler de ce roman, vous ne gagnerez pas de bonbon, mais bien des idées pour Halloween. C’est juste histoire de vous mettre dans l’ambiance.  J’ai moi même bien envie de le relire.

Stony Mayhall est un bébé recueilli dans les bras de sa mère morte sur le bas-côté de la route.

Sa mère adoptive et ses trois sœurs vont l’aimer, le chérir et le surprotéger. Il n’a pas le droit de sortir de la propriété, de se montrer aux étrangers… Pourquoi tant de restrictions ?

C’est grâce à son meilleur ami qu’il va se poser ses premières questions : Pourquoi ne respire-t-il pas, ne mange pas, ne dort pas, ne meurt pas…

Un super héros peut-être? Un mort vivant plutôt ! Ou plus communément appelé Zombie. Même s’il ne le comprendra que bien plus tard… L’auteur s’amuse à rendre la limite entre ces deux hypothèse très trouble. Ne somme-nous pas tous un peu ange et démon à fois ?

À la fin des années 60, une épidémie a contaminé 70 000 personnes. Tous Furent exterminés. Depuis, le gouvernement et la population vivent dans la peur d’une seconde vague. Stony Mayhall serait-il le dernier?

Encore un livre sur des Zombies. Oui ! Mais ne vous attendez pas aux bains de sang habituels ni aux monstres à moitié décomposés et dépourvus de conscience.

Tout le récit est monté sur la psychologie et les sentiments de Stony. C’est ce qui donne toute son originalité au roman. C’est une vraie petite pépite, beaucoup trop méconnue à mon goût.

L’éducation de Stony Mayhall est le premier roman de l’auteur américain Daryl Grégory. On le retrouve un an plus tard en France dans : Nous allons tous très bien, merci. Encore un récit où l’on retrouve la marque de fabrique de l’auteur : donner une conscience à des êtres que l’on pourrait qualifier de monstrueux. Et là encore, le mélange des genre – lier psychologie et paranormal – marche  toujours aussi bien. Ça nous prend aux tripes.
Dans ce second roman il est question d’un groupe de soutien, avec des personnages des plus étranges (même s’il n’y a pas vraiment de mot adapté).

004428746.jpgJe m’égare, mais mon conseil final est : Lisez, découvrez, emportez cet auteur et vous serez embrassé à votre tour…

Le roman est découpé en trois grandes parties. Je ne vais pas trop vous en dire, mais chaque partie est écrite avec minutie, et bourrée de références. Les pensées de notre jeune héros (ou anti-héros) fondent la belle part dans chaque partie. Dès les premiers chapitres, on est enfermé, emprisonné dans le corps de ce jeune garçon. Il est difficile de grandir quand on est différent et encore plus de prendre les bonnes décisions quand on se croit seul.

Stony est tourmenté et est à la recherche de soi. Qui n’est jamais passé par là ? Il est donc aisé de se mettre dans sa peau. Tout ses questionnements, ses réactions, on les ressent comme si ils étaient nôtres…

J’en profite pour féliciter le traducteur Laurent Philibert-Caillait, trop souvent oublié, pour avoir su retranscrire tout ça , à la perfection.

Un dernier détail, et pas des moindres, qui pour moi fait marquer des points encore une fois au roman: c’est un one-shot. Alors, n’hésitez plus.

Je voudrais remercier Natacha Lamour et les éditions du Bélial sans qui je n’aurais jamais découvert Daryl Gregory (quelle erreur!) lors d’un cours sur les genres Fantaisie et Fantastique en littérature à l’INFL.

Je le conseille et le re-conseille aux amateurs du genre, mais c’est aussi une porte ouverte à toute autre personne curieuse (comme moi:p), tellement la complexité du personnage est forte et belle.

C’est le genre de livre qui vous marque, que vous gardez en référence bien après votre lecture et, allez jusqu’à lire toute la bibliographie de l’auteur ensuite.

Ps: Je vous conseille le grand format parce que le livre est magnifique.

L’éducation de Stony Mayhall, Daryl Gregory, Traduction: Laurent Philibert-Caillait

Les éditions du Bélial, 2014, 23€
Pocket édition, 2016, 8€

mascotte-grenouillire-modif2
Grenouillire, libraire des champs.
Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s