J’écris donc je suis

Ce livre est à la fois un roman, un essai, un monologue, un texte philosophique et un cri ! Un livre sur la politique, les sentiments, les étiquettes, les réseaux sociaux, la société, les stéréotypes, sur les dictâtes, la norme, sur nous, sur vous, sur le monde qui tourne et tourne en rond…

« Parfois, on sait soi-même, jusque dans ses tripes,que les autres on tort, mais on ne trouve pas toujours les mots pour l’exprimer. Je n’ai jamais su me rebeller, je sais que m’obstiner en silence, en espérant que les autres finiront par entendre raison. »

Mélanie Fazi est une nouvelliste romancière française de fantastique et de fantasy. Elle est surtout reconnue pour ses nouvelles. Grâce à Serpentine, son premier recueil, elle a obtenu Le Grand Prix De l’Imaginaire en 2005. Elle est également traductrice de roman en Anglais.

 Nous qui n’existons pas s’exprime sur la différence et la difficulté à s’identifier. Depuis toute petite, l’auteure se sent incompatible avec l’image que le monde à d’être une femme. Elle se retrouve exclue des conversations autour des beaux garçons au collège ou au lycée et désintéressée, par la suite, par toute tentative de drague par de jeunes hommes. Elle se sent incomprise lorsqu’elle en parle sans savoir poser les mots dessus. Alors on lui répond qu’elle n’est pas normale, que ça viendra. Combien d’entre nous n’ont jamais entendu ça ? Lorsqu’elle a commencé à écrire des nouvelles, combien lui on dit que c’était perdu d’avance, que les nouvelles, personne ne les lisait plus. Elle se sent également complètement insensible lorsque sa seule relation s’est retrouvée vouée à l’échec. Alors Mélanie cherche mais il n’y a pas d’étiquette pour ce qu’elle ressent. Elle n’est ni homosexuelle, ni asexuée. Alors, elle n’a pas d’identité ?

Il est difficile de se faire une place quand on pense ne pas en avoir !

Je me demande encore comment vous parler du livre de Mélanie Fazi, tellement il est complexe et complet.  À travers sa voix elle nous donne la parole ! Elle veut se faire entendre et casser toutes les barrières. Elle veux briser le regard de cette société beaucoup trop désuète, mais aussi, et surtout notre façon si fermée de penser, et de juger!

Pour moi c’est avant tout et pour tout un grand livre sur la tolérance. De soi d’abord, des autres ensuite, et du monde comme il vient. Qu’est ce qu’on peut faire de toutes façons, à part ouvrir notre cœur ?7920.jpg

« La norme qu’on nous présente comme une évidence est en partie mensongère, et la réalité bien plus fluide qu’on ne voudrait le croire. »

Si vous voulez en savoir plus, ou en parler de vive voix avec Mélanie Fazi, les Editions Dystopia, organise une dédicace le 22 novembre prochain à la librairie La Dimension Fantastique. Seront présentes également Navie et Audray Lainé. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur leur site.

Nous qui n’existons pas, Mélanie Fazi, Dystopia,octobre 2018, 10€

Mascotte Grenouillire modif2
Grenouillire, libraire des champs

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s