Comme une envie de fantastique …

l'atalante poche - anne fakhouri la clairvoyante

Clara vient de perdre ses parents. A peine avaient-ils passé la porte pour se rendre chez sa Grande-Tante-Coucou, qu’elle l’avait déjà compris. Il faut dire que, depuis toujours, Clara est en avance sur son âge. Plus intelligente et perspicace que les autres ; un don ou une malédiction comme on en croise que dans les contes de fées.
Suite à ce tragique accident, la voilà confiée à une partie de la famille qu’elle ne connait pas. Un oncle écarté de sa vie pour avoir épousé une femme étrange que Clara mettra du temps à rencontrer et qui amène avec elle une cohorte de parents farfelus. Et puis il y a cette maison, inquiétante, grinçante, qui semble être remplie des esprits d’un passé et d’un futur qui pourraient bien lui appartenir. Heureusement, depuis toujours, Clara est protégée par Miss Buba : sa poupée aux yeux de sorbier, réalisée par sa grand-mère.

On le sait tous, nous avons en ce moment le nez tourné vers le nord : l’hiver est là, dans nos petits écrans pour quelques semaines. Alors entre mes pages, je n’ai envie que de fantastique et de fantasy ! D’histoires de dragons et de fées, de mondes enchanteurs ou de magie s’invitant dans notre vie. Le Clairvoyage d’Anne Fakhouri m’a été mis dans les mains bien à propos lors de ma visite à la librairie La Dimension Fantastique, spécialisée dans les littératures de l’imaginaire à Paris. Et oui, les libraires entre eux se conseillent.

Le Clairvoyage est un récit en deux tomes datant de 2008 dont le premier tome a été réédité par L’Atalante dans sa jolie collection poche en 2017. Une bonne occasion de découvrir cette histoire abreuvée de mythologie qui m’a fait penser au Coraline de Neil Gaiman ou encore au Morwenna de Jo Walton. Une histoire abordable à partir de 13 ans dont certains passages feront tout de même frémir les plus grands. Personnellement, je vais surveiller la parution du tome deux sans rougir.

 » –  L’Amour et l’aventure, bien sûr ! répondit il. Il me demanda, comme tous les jeunes garçons, l’amour et l’aventure. Il imaginait quelque belle princesse à sauver.
– Nous ne sommes plus au Moyen Âge, fit remarquer Merlin.
– Ils rêvent tous de ça, pourtant! Pas une fois l’un deux ne m’a demandé autre chose! Les aventures de leur siècle ne les intéressent pas.
– D’un autre côté, fit Clara, les fées font partie du domaine du conte, et aucun conte ne parle de sauver les baleines ou de monter sa propre entreprise.
Il y eut un silence gêné et elle baissa la tête en rougissant. »

Anne Fakhouri est la preuve que le domaine des littératures de l’imaginaire n’ est pas réservé aux anglophones. Le Clairvoyage a même été récompensé par Le Prix De l’Imaginaire en 2010.

Sirènes, fées, enfants du printemps et plume de corbeaux.
Venez découvrir avec Clara un autre monde dans Le Clairvoyage.  

Le Clairvoyage, de Anne Fakhouri, L’Atalante, 265 p.,  2017, 6€

Dorothy Convention
dorothy-convention

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s