Quintland de Fred Dupouy

9782748526400ORI

Dans la ville de Corbeille, en Otario (Canada), un événement exceptionnel est sur le point d’arriver. Nous sommes en 1934, plus exactement le 28 mai 1934. Le Docteur Allan Roy Dafoe est appelé en urgence au chevet de Madame Dionne, une jeune femme dans un état préoccupant. Son mari, Oliva Dionne, est très perturbé par l’état de santé de sa femme. Déjà parents de 5 jeunes enfants, sa femme est sur le point de donner naissance à un nouveau né. Arrivé au chevet de Madame Dionne, le Docteur, ne peut que constater que le travail a déjà bien commencé car pas un, mais deux bébés se trouvent blottis dans un petit panier d’osier. Nées deux mois avant termes, les deux petites sont prises en charge par une tante du couple, le temps que le médecin se concentre sur la maman, qui bien que fatiguée continue à se plaindre de contractions. Après osculation, le docteur se rend vite compte que le travail est loin d’être terminé et qu’un troisième bébé pointe le bout de son nez. Après plusieurs heures, ce n’est pas deux, ni trois mais cinq bébés qui voient le jour dans la petite ferme de Corbeille. Les premiers quintuplées de l’histoire du monde.
Placées sous une surveillance sans faille, Annette, Cécile, Emilie, Marie et Yvonne, commencent leurs vies. Aucun quintuplés connus n’ont survécu plus de quelques jours. Le Docteur Dafoe organisa une routine bien ficelée pour assurer la survie des petites. Les journalistes ont eu vent de cette naissance extraordinaire et ont fini par envahir la ville de Corbeille, pour tenter de prendre les petites en photos. Bientôt tout le pays était au courant de cette grande nouvelle. La naissance passionnait les foules. Deux jours seulement après la naissance des filles, le père fût contacté par des forains pour lui demander d’exposer ses enfants dans des spectacles une fois les fillettes capables de le supporter. Après de nombreuses hésitations (comment élever 10 enfants avec un revenu de fermier ?), les parents Dionne refusèrent l’offre. Malgré le refus, l’opinion publique se chargea de faire aux parents Dionne une réputation misérable, où l’exploitation de leur quintuplées était au centre des rumeurs les plus abominables. Le gouvernement s’en mêla et leur retira la garde des petites.
Le Docteur Dafoe, devenu l’un des tuteur principal des filles prit la décision de construire une pouponnière en face de la maison des Dionne, pour pouvoir ainsi les garder en bonne santé et empêcher leur exploitation. Cependant, aux vues de l’engouement des foules et les passions qu’elles génèrent aux yeux des habitants du pays, l’Etat, en adéquation avec le personnel soignant décida d’ouvrir une galerie d’observation. Plus de  6 000 personnes venaient voir les jumelles jouer une fois par jour à travers un grillage. Quintland était né. Des produits dérivés ont également vue le jour pour rendre cette « attraction » encore plus rentable. 50 000 millions de Dollars de revenus touristiques ont été récoltés par l’Otario grâce aux quintuplées !

Cette histoire est véridique, les quintuplées Dionne ont bel et bien existé et deux d’entre elles sont encore en vie à ce jour. Comment a-t-on pu arracher des enfants aussi jeunes a leurs parents, leurs frères et soeurs, pour les exposer aux yeux de tous, derrière une vitre, avec pour seule excuse leur bien-être ? Les faire jouer dans un faux jardin devant des milliers de gens tambourinant derrière les murs dans l’espoir de les faire réagir ? Encore une des grandes bêtises de l’espèce humaine uniquement motivée par l’argent.

Fred Dupouy est professeur des écoles dans le sud de la France. Il aime les animaux et jouer de la basse avec son groupe de rock nommé Tarakings. Il est également l’auteur de « Flopsy : Massacre au potager » aux éditions Talents Hauts.

J’ai adoré ce livre ! Je l’ai lu comme une vieille série des années 30 avec un arrière goût de noir et blanc. Malgrès le côté bêtes de foire des quintuplées, le roman de Fred Dupouy nous expose un livre/documentaire où l’affection que portait les soignants et soignantes aux petites était véridique, malheureusement au détriment des parents qui ne trouvaient pas leur place au sein de toute cette mascarade. Accompagné de morceau du journal que tenait Yvonne Leroux, infirmière des jeunes filles, ce roman est très bien documenté et une partie de la vie des quintuplées y est retranscrite de manière presque véridique (je rappelle que c’est un roman et non une biographie).

« Quintland » de Fred DUPOUY, Syros, 231 pages, 2019, 15.95€.

Malicia, petite perruche des îles bretonnes.

dav

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s